Sélectionner une page

Covid-19

Information

Nous espérons que vous prenez soin de vous durant ces moments plus difficiles. Toute l’équipe de R.E.G.A.R. Gestion privée demeure disponible en tout temps pour répondre à vos demandes entourant vos portefeuilles d’investissements. 100% de nos opérations sont dorénavant offertes à distance, sans aucune interruption de service.

Intégration de la technologie dans nos pratiques

Maintien des opérations avec un nouveau protocole

À la suite des nouveaux développements sur le COVID-19, nous désirons être proactifs dans cette période inusitée et sans précédent.

R.E.G.A.R. met en place un nouveau protocole opérationnel pour les prochaines semaines à venir. Ces mesures visent, entre autres, à assurer la sécurité de nos clients et de nos employées tout en permettant de ralentir la propagation du coronavirus.

Dès maintenant, nos bureaux seront ouverts avec un accès restreint pour une période indéterminée. Vos conseillers assureront une présence physique si vous avez planifié une rencontre avec eux.

Les mesures prises :

  • Rencontres à distance – Nous vous proposerons dorénavant des rencontres de services à distance. Nous disposons de plusieurs outils afin de faciliter ce mode de communications (Skype, FaceTime, Zoom, etc.). Nous conviendrons ensemble des moyens qui vous conviennent le mieux. Les rencontres en personnes demeureront possibles si vous en ressentez le besoin.
  • Ouverture des bureaux et mesures d’hygiène — Accès restreint de nos bureaux. Toute personne se présentant sur place pour rencontrer leur conseiller financier devra respecter certaines mesures d’hygiène (lavage des mains obligatoire pour tous, etc.).
  • Travail à distance — Tous nos employés ont les outils nécessaires pour continuer de travailler à distance sans nuire à leur tâche quotidienne. Dès maintenant, les employés administratifs travailleront à distance pour restreindre le plus possible les contacts et préserver la santé de nos clients et employés.

Notre priorité est de maintenir les opérations auprès de nos clients sans changement majeur.

Pour toutes questions supplémentaires, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

Nous vous remercions pour votre collaboration.

Votre équipe, R.E.G.A.R.

Un petit geste pour limiter les impacts de la situation actuelle

Les activités de Banque Nationale Réseau Indépendant sont maintenues. Cependant, des délais et des ralentissements dans la livraison du courrier sont à prévoir. Maintenant plus que jamais, nous vous suggérons fortement d’adhérer au service de livraison électronique de BNRI. Vous serez alors avisé par courriel dès qu’un nouveau document est produit, notamment vos relevés fiscaux requis pour vos déclarations d’impôt. Vous trouverez ci-joint la procédure pour vous inscrire en ligne sur le site de BNRI.

Un mot sur la situation dans les marchés et les portefeuilles

Pour capitaliser sur les opportunités créées par l’extrême volatilité, il faut continuer de rééquilibrer ponctuellement les positions à la cible. Mais pour aider l’épargnant à la traverser, nous devons rester centrés sur le plan long terme et nous restreindre pour le moment de se surexposer aux actions et aux risques de crédit les plus élevés dans les obligations. Voici quelques points en lien avec la situation que nous vous partageons.

  • L’économie actuellement reléguée plus bas au rang des priorités
  • Nouvelle crise, mêmes répercussions sur les marchés
  • Viendra un temps où tout cela sera derrière nous
  • Nous sommes bien diversifiés

Voici un bref rappel :

Le Fonds RGP Secteurs Mondiaux ; 19 FNB sectoriels, 1700 compagnies, Les Portefeuilles SectorWise ; 12 gestionnaires actifs accompagnés de 13 FNB sectoriels et de facteurs, la portion obligataire compte moins de 2 % d’obligations à haut rendement normalement corrélées avec la bourse et plus de 75 % d’obligations cotées A et +.

L’économie actuellement reléguée plus bas au rang des priorités.
Les dirigeants gouvernementaux et officiels de la santé ont tout à fait raison de prendre les mesures nécessaires pour ralentir la propagation du virus afin de protéger les systèmes de santé d’une surcharge, préserver les ressources et ainsi sauver des vies. Les marchés financiers obtiendront assistance au besoin afin de continuer de fonctionner aussi normalement que possible, bien que des manquements seront inévitables. Les corporations s’ajusteront pour protéger à la fois leur pérennité, tout comme leurs employés et nos sociétés. Il est à souhaiter qu’elles soient supportées par des mesures fiscales ciblées. Malgré la pluie de mauvaises nouvelles économiques à venir, bien des actions encourageantes se dévoileront à mesure que les évènements progresseront. Pour l’heure, la priorité est à la santé.

Nouvelle crise, mêmes répercussions sur les marchés.
Qu’il s’agisse de pandémie, de crise financière, de terrorisme ou autre(s), les marchés financiers subissent durant ces périodes de stress aux racines communes. Des armées d’analystes et d’investisseurs évaluent à chaque nouvelle les impacts des évènements sur les profits et la valeur des entreprises. Mais sur les parquets, bien des évaluations rationnelles peuvent être surclassées par des obligations contractuelles ou de réactions émotionnelles.
 
Les acteurs modifient leur comportement, alors qu’on observe :

  • Des vendeurs motivés (influencés par un effet de levier, une stratégie de protection, une émotion de panique) ;
  • Des acheteurs timides (freinés par l’absence de visibilité, le manque de nouvelles sommes à placer, la crainte de se tromper) ;
  • Des mainteneurs de marché prudents (limités par des informations changeantes ou absentes, des marchés figés).

Ces conséquences ont des impacts financiers et testent nos émotions, mais elles demeureront ultimement temporaires.

Viendra un temps où tout cela sera derrière nous.
D’ici là, on peut s’attendre à ce que la volatilité persiste encore et mette graduellement en évidence des risques sous-estimés, des conséquences non anticipées et des stratégies trop à levier. Mais pour capitaliser sur les opportunités, il faut continuer de suivre le plan et de rééquilibrer ponctuellement les positions à la cible, tout en espaçant les transactions dans le temps et en se refrénant pour le moment de se surexposer aux actions et aux risques de crédit les plus élevés dans les obligations.

Nous sommes diversifiés
Avec la baisse temporaire du dollar canadien, la couverture de devise sur certaines positions étrangères freine quelque peu les performances relatives du fonds secteurs mondiaux, mais elle y contribuera ultérieurement avec le retour éventuel à la normale. Les divers fonds RGP sont bien répartis entre plusieurs secteurs et stratégies de gestionnaires externes sélectionnés, et sont de plus surexposés aux qualités de crédit les plus élevées dans les obligations. Enfin, nos surpondérations dans les énergies renouvelables et les aurifères devraient s’avérer de bons choix à mesure que les politiques monétaires et fiscales prendront de l’expansion dans les semaines et mois à venir. 

Christian Richard
Chef des investissements